Investir dans une résidence étudiante

Le secteur de l’investissement locatif  est toujours en perpétuelle mutation au gré des différents plans d’accompagnement économique proposés par l’état. Le besoin en résidence étudiante ne cesse de croître, rendant les offres actuelles très insuffisantes. Il apparaît donc opportun en tant qu’investisseur immobilier de ne pas négliger les avantages que présente un investissement en résidence étudiante. Toutefois, s’il s’agit d’un investissement qui présente bien des avantages, vous devez prendre conscience de quelques inconvénients. L’occasion de découvrir également le projet Toulon-Montéty et ses opportunités d’investissement.

Qu'appelle-t-on résidence étudiante ?

Comme son nom l’indique, une résidence étudiante est un ensemble de logements adressés aux étudiants. En général, chaque logement se compose de chambres meublées, d’appartements et de studios appropriés aux étudiants. La particularité de ce type de résidence, c’est sa localisation proche des commerces, des universités et des moyens de transport.

Cette résidence représente une véritable aubaine pour les étudiants, car elle a été aménagée de manière à répondre à leurs besoins. Il faut préciser que le logement comporte aussi plusieurs équipements, notamment le strict nécessaire dans une habitation comme la laverie, les cuisines équipées, le réfectoire, la salle de bain et la buanderie. Pour être considéré comme tel, il faudra que le logement soit occupé par des étudiants, et cela à 70 %. Par contre, une personne est dite étudiante lorsqu’elle est inscrite dans un établissement, que ce soit l’enseignement supérieur ou secondaire. L’étudiante est aussi celle qui réalise un stage pour la suite de ses études.

Pour la location d’un logement étudiant, il existe une période de référence de trois mois. Cette dernière s’étend du début du mois d’octobre jusqu’en fin décembre. Si vous ne respectez pas cette période, vous pouvez remettre en cause vos avantages fiscaux.

Avec la construction du futur Institut de Formation des Professions de Santé de Toulon en son sein, le quartier Montéty à Toulon devient de fait une cible pour les investisseurs à la recherche de placement immobilier en résidence de service. A ce titre, le Hüb offre une rentabilité brute de 4% tout à fait exceptionnelle.

Les différents statuts pour une résidence étudiante

Option sécuritaire, l’investissement en résidence étudiante peut se faire par deux statuts : le Loueur Meublé Non Professionnel et le Censi-Bouvard.

Le LMNP ou Loueur Meublé Non Professionnel

Ce statut est destiné aux propriétaires et investisseurs immobiliers ayant choisi l’option de la location meublée. Pour pouvoir profiter du LMNP, les revenus provenant de la location doivent faire partie des bénéfices industriels et commerciaux. De plus, les revenus locatifs perçus devront être inférieurs à 23 000 euros.

À partir de l’année 1949, le statut de LMNP est le moyen d’optimiser la fiscalité des investisseurs qui optent pour les biens meublés. En effet, les principaux avantages sont :

  • le pouvoir de récupérer la TVA effectuée sur le bien, c'est-à-dire 19,6 % par rapport à son prix d'achat ;

  • le principe de l'Amortissement Réputé Différé qui permet de restreindre la valeur de la résidence ;

  • l'abattement forfaitaire de 50 % imposé sur les revenus BIC ;

  • la signature d'un contrat de location avantageux pour le propriétaire du bien.

Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard est une loi préétablie pour permettre à un propriétaire de profiter d’une réduction de l’impôt sur le revenu. En investissant dans une résidence étudiante avec le dispositif Censi-Bouvard, vous êtes sûr d’obtenir une réduction d’impôts sur le revenu. Parmi les privilèges procurés par le dispositif Censi-Bouvard, nous pouvons citer la réduction d’impôts allant jusqu’à 11 % du montant investi, soit 300 000 euros. Vous pouvez également récupérer la totalité de la TVA dans le prix d’achat avec une réduction des frais réels en matière d’immobilier.

Contrairement à la location standard, la résidence étudiante en Censi-Bouvard offre une réduction de 100 % des intérêts d’emprunts. En revanche, la résidence en question devra répondre à certains critères tels que des loyers qui doivent faire partie de la catégorie BIC et un logement meublé mis en service pendant 9 ans. Après avoir étudié ces éléments, la résidence étudiante représente une bonne affaire à l’achat et au moment de la revente.

Quels sont les inconvénients de la résidence étudiante ?

Le souci d’un investissement en résidence étudiante est qu’il vous engage à long terme avant de recevoir un retour. Étant donné que vous avez la chance d’avoir un avantage fiscal avec le dispositif Censi-Bouvard, il ne faut pas oublier que cela ne dure que 9 ans et sans aucune échéance triennale.

Si vous êtes le propriétaire d’une résidence étudiante, vous êtes contraint de louer votre bien pendant cette période. Au sujet de l’abattement, vous devez savoir que vous bénéficiez d’une réduction de charges de 50 % seulement si vos revenus ne dépassent pas 33 100 euros. À part le problème des conditions, il y a aussi le choix d’un bon gestionnaire pour assurer la location à longue durée.